header

Mandala

  Qu'est ce qu'un mandala ?

Ce mot d’origine sanscrit signifie : cercle. Le cercle induit naturellement le centre. C’est une organisation de formes originelles, universelles, géométriques ou symboliques, dans un cercle, autour d’un repère central. En français, nous pouvons ainsi l’appeler motif centré ou rosace.

portrait Chantal JOUSSET portrait Chantal JOUSSET portrait Chantal JOUSSET portrait Chantal JOUSSET

Le Mandala est présent dans toutes les manifestations de la vie dans l’Univers : du système solaire, dans l’infiniment grand, à l’atome ou la cellule vivante, dans l’infiniment petit. La nature foisonne de motifs centrés : cristal de neige, toile d’araignée, fleur, coupe de fruits… Les humains de toute culture, en créent, depuis la nuit des temps : roue, horloge, décoration d’assiette, bijou, jardin, coupole, rond-point….

Créer un mandala c'est faire un voyage intérieur initiatique, dynamique, symbolique. C’est créer son espace sacré, lieu de protection où se concentre l’énergie. Il permet de rétablir l’ordre intérieur, d’équilibrer les 2 hémisphères cérébraux, de révéler sa beauté et ses ressources intérieures, de dynamiser son potentiel créatif, de contacter l'essence même de la vie et laisser émerger l’être au plus profond de soi.

Aujourd’hui, dans notre monde bouleversé, stressé, en souffrance… … la pratique consciente du Mandala peut répondre à notre quête de sens. Se réconcilier avec notre vraie nature devient alors possible. .

Le Mandala touche la vie biologique, psychique et spirituelle chez l’être humain.

En savoir plus

Dans la vie biologique

Le fonctionnement universel de la Vie se manifeste dans la matière à travers les innombrables cellules qui nous constituent, à l’image du Mandala, puisque tout ce qui vit a de l’énergie, vibre et entre en interaction.

  • le centre du mandala est un point d'ancrage, repère unique, stable et permanent. Il représente l’unité, la totalité, l’invisible. En trois dimensions, le centre devient un axe comme celui de la roue d’où part et revient le mouvement. Tel le noyau de la cellule qui contient le programme et toutes les mémoires (ADN), comme le germe contient la plante : lieu de naissance de toute existence.
  • Le territoire du mandala, c’est l’espace entre le centre et la périphérie. Il correspond à la construction de la structure dans son infinie diversité. Dans la cellule c’est le cytoplasme, lieu de circulation d'informations, d'organisation, de transformation permanente, tel le fonctionnement de l’Humanité dans sa diversité
  • La périphérie du mandala c’est la délimitation du territoire, tout comme dans la cellule la membrane cytoplasmique est la limite protectrice. Elle maintient la cohésion de l’ensemble et assure les échanges avec l’extérieur comme le fœtus dans la matrice reçoit les informations sensorielles…

Dans la vie psychique

portrait Chantal JOUSSET portrait Chantal JOUSSET portrait Chantal JOUSSET

Les expressions « je suis à côté de mes pompes, j’ai perdu le nord, c’est le brouillard, je ne sais plus où j’en suis… » viennent parler d’une perte de centrage, d’idées confuses et désorganisées, de doute… Le Mandala met aussi en résonance avec les mémoires cellulaires.

Dans la vie spirituelle

portrait Chantal JOUSSET portrait Chantal JOUSSET portrait Chantal JOUSSET

Tous les peuples du monde ont des rituels sacrés à partir de ces structures centrées : les rosaces de nos cathédrales, les mandalas éphémères en sable des tibétains, les roues médecines des amérindiens, les rituels des aborigènes d’Australie, des indiens d’Amérique Latine, site de Stonehedge en Angleterre… Chacun peut se re-connaître comme un être vivant unique, relié à la nature et l'univers. Tout comme méditer est vivre l’instant, au cœur de soi-même.

Contempler un mandala c'est faire une pose, c'est entrer dans l'espace sacré du centre où le silence et la paix sont immuables. C'est vivre l'instant présent, sortir de la dualité, entrer dans l'unité et la totalité en soi.

Un mandala peut être dessiné, peint, sculpté, dansé… Le mandala est utilisé en pédagogie, en art-thérapie, comme support de méditation, de rituel ou tout simplement pour se relaxer, se faire plaisir en créant en famille, entre amis.

  Mandala Vibratoire

portrait Chantal JOUSSET portrait Chantal JOUSSET portrait Chantal JOUSSET portrait Chantal JOUSSET

Ils sont basés sur les mathématiques sacrées et la suite de Fibonacci (mathématicien du 13es). Il observe que toute vie sur la planète évolue conformément à une loi des nombres en spirale : suite de nombres entiers dans laquelle chaque nombre est la somme des 2 précédents : 1+1=2 1+2=3 3+2=5 etc… 0 – 1 – 1 – 2 – 3 – 5 – 8 – 13 – 21 – 34 – 55 – 89 – 144 etc…

Ces Mandalas présentent par leurs formes géométriques, par les nombres et les couleurs le langage de la lumière et sont porteurs d’informations. Humains, nous sommes tous porteurs de codes cosmiques mathématiques. Ces Mandalas activent les codes spirituels de notre ADN, nettoient et libèrent les informations bloquées (mémoires généalogiques, karmiques, individuelles et collectives..) et nous connecte à notre Etre véritable, notre essence qui donne du sens et nous met sur la voie de tous les possibles.

Ce sont des ponts entre le monde subtil et nos corps tridimentionnels. La pratique de ces mandalas fait partie des soins quantiques. Chaque expérience est unique, profonde et efficace.

Mandalas vibratoires à base carré : le carré invite à s’incarner, à s’ancrer sur Terre, se structurer, à investir son territoire.

Mandalas à base triangle : le triangle invite à comment exister vraiment dans sa vie.

Mandalas à base losange : le losange invite à exprimer des intentions et les vivre.

Les modalités sont différentes pour chaque Mandala mais les quatre étapes suivantes sont nécessaires dans le processus de guérison.

  1. A partir de la table de numérologie, transcription des lettres du mot choisi, en nombres
  2. Construction de la grille
  3. Calculs avec la suite de Fibonacci
  4. Mise en couleurs.

  Mandala Ephémere

Ephémère : qui ne dure pas, de passage.

portrait Chantal JOUSSET portrait Chantal JOUSSET portrait Chantal JOUSSET

Un mandala éphémère, individuel ou collectif, se réalise en 3 étapes :

  1. la construction, du centre vers l’extérieur
  2. la déconstruction de l’extérieur vers le centre
  3. la restitution à la nature

Nous utilisons exclusivement des éléments issus de la nature (cailloux, graine, fleurs, sable, plume…).

Et dans notre culture, quel est l’intérêt de créer des Mandalas éphémères ?

A travers l’expérience de la création d’un mandala éphémère, vous êtes invité à vivre profondément le moment présent, le détachement et le lâcher prise comme nous le montrent les amérindiens et les tibétains lors de leurs rituels sacrés. Ce que nous avons perdu dans notre société où l’humain accumule, collectionne, conserve, gaspille. .. Ce rituel permet de vivre les cycles de la Vie et de se sentir relié à l’Universel.

headerheader

Mentions Légales | Plan du site

2014 - Chantal JOUSSET - Tous droits réservés

Dernière mise à jour le 01/12/2014